¨¨°°°nO¨°°¨sYstEm¨°°¨SµsTem°°°¨¨

résidut d'une utopie
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 PROJET : "Appel du 18 joint 2008" avec le CIRC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pochette
mini punk
mini punk
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 33
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: PROJET : "Appel du 18 joint 2008" avec le CIRC   Jeu 3 Avr - 15:46

L'association Des Lardons et du Son, avait projeté d'organiser une soirée "Appel du 18 joint" en collaboration avec le CIRC Nord-Est au Molodoi. Oui mais voila, ce soir la au molodoi c'est Assemblée Générale Barbec, donc impossible de faire ce que l'ont avait prévus...


L'idée nous est donc venus, vu la nature de l'évènement de faire appel à tous les assoc' du coins pour faire un gros "18 JOINT" multiassoc' dans le coin, vu que du coup il faut trouver un autre lieu qui pourrait accueillir le projet...



Voici donc ce qui était prévus à la base au Molodoi :

Mercredi 18 juin 2008 - "Appel du 18 joint 2008"
En collaboration avec le Collectif d'Information et de Recherche Cannabique" (CIRC)


Conférences / Débats participatif avec le CIRC sur les thèmes suivants
- Qu'est-ce qui a changé depuis l'arrivée de la droite au pouvoir ?
- La politique française en matière de cannabis
- De l'usage thérapeutique du cannabis
- Réduction des risques et cannabis : L'auto production
- Prohibition, à qui profite le crime ?
- Le chanvre et ses multiples usages

Concerts PREVISIONS :

- Sai sai (Ragga, Paris)
- Concerts percussions ou reggae
- Mix electro


Quelques infos sur le 18 joint :

1. Le CIRC, c'est quoi ?
Le Collectif d'Information et de Recherche Cannabique (CIRC) est une association loi de 1901 française fondée le 21 octobre 1991 qui a pour objet la collecte et la diffusion à but préventif de toute information relative au cannabis. Le CIRC réclame l'abrogation de l'article L.630 du Code de la santé publique (en action depuis 1970), le retrait du cannabis et de ses dérivés du tableau des stupéfiants et l'ouverture d'un débat sur les modalités de la sortie de la prohibition des drogues.
Ce collectif regroupe plusieurs CIRC répartis dans différentes ville de France est dirigé par le militant et écrivain Jean Pierre Galland. Ce dernier a fait l'objet de plusieurs procédures juridiques, il lui a été notamment reproché la publication, par le CIRC, de documents en faveur de la réglementation des drogues et de dépliants informant sur une consommation en limitant les risques du cannabis. Ce militant s'inscrit donc dans la lignée d'autres associations et ONG sur la réduction des risques liés à la consommation de drogues.

2. L'appel du 18 joint en France
a) Présentation
Il commençait par : " Cigarettes, pastis, aspirine, café, gros rouge, calmants font partie de notre vie quotidienne. En revanche, un simple joint de cannabis (sous ses différentes formes : marijuana, haschich, kif, huile) peut vous conduire en prison ou chez un psychiatre ".
De quel texte s'agissait-il ? De " l'Appel du 18 joint " !
Depuis trente ans, le seul discours, c'est celui de la stigmatisation, la seule politique, c'est celle de la matraque. Plus d'un million de personnes interpellées, des millions d'années de peines de prison prononcées, des centaines de millions d'amendes requises, des centaines de milliers de personnes jetées en prison, une multitude de vies brisées pour quelques grammes de shit ou quelques pieds de beuh, des incompréhensions, des brouilles, des meurtres et des suicides… Tel est le triste bilan de trente ans de " guerre à la drogue ".
Depuis 1976, malgré quelques éclaircies, c'est le règne de la désinformation et de l'obscurantisme. Trente ans plus tard, nous subissons toujours un discours caricatural et alarmiste sur le cannabis et ses usagers… Un discours qui fait ricaner les ados et inquiète leurs parents.
Pourtant, depuis 1976, la plupart des rapports officiels soulignent la faible dangerosité du cannabis. Depuis 1976, des chercheurs, des médecins, et surtout des patients, ont découvert les vertus thérapeutiques de cette plante.
La prohibition a dynamisé le trafic, multiplié le nombre de consommateurs, enrichi les mafias. Pompier pyromane, elle a atteint le contraire de l'objectif qu'elle s'était fixé. Par ailleurs, toutes les enquêtes le démontrent, la répression n'influe pas sur la consommation.
Les dernières propositions du gouvernement actuel de punir le simple usage d'une amende de cinquième catégorie (1 500 euros), assorti pour les récidivistes de peines complémentaires comme la saisie du portable ou du scooter, s'apparentent à un racket. Elles sont non seulement fantaisistes, mais inacceptables.
Comme en 1976, nous sommes " des milliers et des milliers de personnes " à apprécier les effets du cannabis. Nous sommes aussi de plus en plus nombreux à en cultiver pour notre usage personnel et celui de nos amis.
En 2006 tout comme en 1976, le CIRC invite celles et ceux qui en ont assez d'être considéré comme des hors-la-loi, marre de subir des discours grotesques et démagos, ras-le-bol d'être les complices indirects de trafiquants sans scrupule, à " déclarer publiquement avoir déjà fumé du cannabis en diverses occasions et avoir, éventuellement, l'intention de récidiver.
Nous considérons comme inadmissible toute forme de répression individuelle, soumise à l'arbitraire policier, et entendons soutenir activement tous ceux qui en seraient victimes ".

b) Historique
Il y a trente ans, quelques agitateurs bien attentionnés lançaient par l'intermédiaire de Libération " l'Appel du 18 joint ". Cet Appel qui demandait " la dépénalisation totale du cannabis, de son usage, sa possession, sa culture (autoproduction) ou son introduction sur le territoire français en quantité de consommation courante ".
En 1993, après avoir relu l'Appel de 1976 et constaté qu'il était toujours d'actualité, le CIRC décidait de le relancer à sa manière lors de la "Première journée international d'information sur le cannabis", qu'il organisait conjointement avec les éditions du Lézard.
Depuis, tous les ans, le 18 juin à 18 heures, le CIRC Paris invite les amateurs de petite fumette à se réunir sur les pelouses du parc de La Villette pour partager des idées, des pétards et demander l'abrogation de la loi de 1970. À l'initiative des CIRC en région, d'autres rassemblements ont lieu dans toute la France.
Au nom du fumeux L.630 (il s'appelle aujourd'hui L 34 21-4) qui interdit " la présentation sous un jour favorable ", les rassemblements organisés par les CIRC, ont souvent été interdits, une interdiction bravée par les militants qui furent régulièrement condamnés à des amendes.
Associations, mouvements, individus, nous sommes tous concernés par la politique des drogues. Or, après une éclaircie en 1999 avec la publication de l'opuscule " Savoir plus - Risquer moins ", la droite, à peine arrivée au pouvoir, a sapé tout le travail accompli par la Mildt en laissant aux sénateurs le loisir d'écrire un rapport dont rien que le titre : " Drogue, l'autre cancer ", annonce la couleur. Nicolas Sarkozy remet régulièrement sur le tapis son projet de réforme de la loi de 1970 qui prévoit des amendes de cinquième catégorie (1500 euros) à tout usager pris le pétard à la main, et des peines complémentaires, saisie du scooter ou du portable, pour les récidivistes.
Alors que la prohibition du cannabis est un échec patent, que les consommateurs se comptent par millions et que pour la plupart ils ont un usage récréatif, la réforme proposée par le ministre de l'intérieur - la " tolérance zéro " pour le cannabis - est tout aussi inadaptée et sera tout aussi inapplicable que la loi de 1970.

3. But de la soirée
Des manifestations ayant lieux chaque année depuis 30 ans à Paris ou Lyon, mais rien n'avait encore été fait sur Strasbourg. C'est pourquoi, l'association « Des Lardons et du Son » à décidé de se lancer dans ce projet, afin de soutenir le CIRC dans ses actions. La manifestation ne pronera en aucun cas le cannabis, et ne sera pas faite dans le but de pousser à la consommation, mais dans un but informatif, afin d'ouvir un dialogue sur un sujet stigmatisé par le gouvernement, mais bien implanté en France.


4. Intervenants
a) Délégation du CIRC Nord-Est
Délégation Nord Est du Collectif Information Recherches Cannabiques, association Loi 1901 non subventionnée : infos, prévention, réduction des risques, écologie, justice, défense des usagers...

b) 1001 jardins
Association à but non lucratif et première boutique ’Chanvre global’ en Bourgogne Franche-Comté, Mille et un Jardins a trouvé sa place à Lons-le-Saunier. Mille c'est :
• Une gamme de produits principalement issus de l’agriculture biologique (sous labels AB et Nature&progrès), fabriqués dans le respect du ’commerce équitable’ et provenant du lieu de distribution le plus proche possible, afin de minimiser les transports polluants
• Un rayon librairie sur le jardinage moderne et respectueux de l'envirronement
• Mise en relation directe avec les structures régionales ou nationales
• Mais aussi : construction, santé, alimentation, prévention...
c) Bernard Rappa
Fondateur avec quelques associés de la SARL Valchanvre active dans la promotion des dérivés du chanvre. Accusé de trafic de chanvre et de certains de ses dérivés, il risque jusqu'à vingt années d'emprisonnement. Il a été placé en détention préventive le 14 mars 2006 et commence alors une grève de la faim. Fin avril 2006, les autorités demandent son transfert à l'hôpital régional de Sierra-Loèche, où il refuse toujours de s'alimenter. Le 9 mai 2006, on l'a transféré à nouveau, cette fois à l'hôpital de l'Île, à Berne, qui dispose d'une structure carcérale. Selon des proches, Rappaz aurait signé une déclaration précisant qu'il ne voulait pas être réanimé ou nourri artificiellement s'il devait tomber dans le coma. En novembre 2001, Bernard Rappaz avait également eu recours à la grève de la faim, après avoir été emprisonné. Trois années plus tard, on lui a restitué le chanvre saisis sur sa plantation lors de l'opération policière qui avait mené à son arrestation.

d) Intervenants médicales
Psychologues et médecins spécialisés dans la toxicomanie, notamment en milieu psychiatrique et carcéral.


Pour plus de renseignements sur le 18 joint et le CIRC parce que c'est quand meme un truc serieu, voila quelques liens :
http://www.circ-asso.net/paris/docs/appel18joint06.pdf
http://www.circ-asso.net
http://www.circnordest.net


Toutes les assoc' qui sont donc motivés pour ce projet, ou qui ont des idées de lieux ou autres peuvent nous contacter par e-mail : festivaldulardon@yahoo.fr


A bientot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
PROJET : "Appel du 18 joint 2008" avec le CIRC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Belly Art et "Paris Capitale du Caftan 2008"
» Appel à témoins "Combien ça coûte"
» Bastogne "NUTS 2008"
» Couleur de police de "Appel" et "Calendrier"
» Projet de livre jeunesse - "Le Monde d'en bas"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¨¨°°°nO¨°°¨sYstEm¨°°¨SµsTem°°°¨¨ :: tawa tawa :: conseil activisme-
Sauter vers: